Le coronavirus: A l’aube d’une pandémie respiratoire.



Alors que le monde occidental festoyait le nouvel an, la chine : la puissance émergente de l’orient plongeait dans le doute et la douleur d’une épidémie rongeant le tissu de son économie fleurissante.

Le 31 décembre exactement, les autorités chinois annonce a l’OMS, la présence d’une maladie : La nouvelle Coronavirus 2019 (Le COVID-2019) causée par un virus nommé “SARS-CoV-2”. C’est une infection respiratoire (une pneumonie), découverte pour la première fois dans la province Wuhan City  dans un grand marché de fruits de mer et d'animaux vivants en décembre 2019. Le premier cas officiellement recensé est daté du 8 décembre 2019. Dans moins de 12 semaines, l’épidémie COVID-2019 a déjà fait environ 80 000 victimes avec plus de 1000 morts dans plus de 37 pays. Pour catégoriser l’ampleur de la maladie, l’OMS parle d’«Urgence de santé publique de portée internationale », cependant depuis plus d’une semaine, les medias internationaux alarment le monde sur une éventuelle PANDEMIE mondiale.
Que sait-on de la COVID-2019 ?
La période d'incubation du COVID-19 est comprise entre 2 et 14 jours. Cela signifie que si une personne se porte bien 14 jours après un contact avec une personne atteinte d'un coronavirus confirmé, il est peu probable qu'elle ait été infectée. Il faut toutefois se rappeler que le premier cas détecté en Italie avait une période d’incubation d’environ 35 jours.
La COVID 2019 à une grande affinité pour les adultes comparés aux autres infections respiratoires souvent classée comme ayant une plus grande prévalence chez les enfants. Les données internationales parlent de la tranche d’âge 30-79 comme la plus touche (87%), avec seulement 1% des cas chez les moins de 9 ans.  Remarquons aussi que zéro décès est survenu dans cette tranche d’âge, et que plus on est avancé en âge plus le risque de mortalité est élevée, avec 8.0% de mortalité chez les septuagénaires et 14.8% chez les plus de 80 ans.
Le principal moyen de transmission est l’échange des gouttelettes de salives des personnes infectées. Il existe 2 voies par lesquelles les gens pourraient être infectés:
1) Les sécrétions peuvent être directement transférées dans la bouche ou le nez des personnes à proximité (à moins de 2 mètres) ou peuvent être inhalées dans les poumons.
2) Il est également possible qu'une personne soit infectée en touchant une surface ou un objet qui a été contaminé par des sécrétions respiratoires, puis en touchant sa propre bouche, son nez ou ses yeux.
Officiellement il n’existe pas de traitement pour le COVID 2019. La meilleure façon de prévenir l'infection est d'éviter d'être exposé au virus. Voici les principes généraux à adopter :
·         se laver les mains souvent - avec du savon et de l'eau, ou utiliser un désinfectant à l'alcool si les installations de lavage des mains ne sont pas disponibles. particulièrement après avoir pris les transports en commun
·         couvrir votre toux ou éternuer avec un mouchoir, puis jeter le mouchoir dans une poubelle.
·         les personnes qui ne se sentent pas bien devraient rester à la maison et ne devraient pas aller au travail ou dans un établissement d'éducation ou de garde d'enfants
·         les élèves, les étudiants, le personnel et les visiteurs doivent se laver les mains:
Avant de quitter la maison
À l'arrivée à l'école
Après être allé aux toilettes
Après les pauses et les activités sportives
Avant la préparation des aliments
Avant de manger de la nourriture, y compris des collations
Avant de quitter l'école
·         utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool qui contient au moins 60% d'alcool si le savon et l'eau ne sont pas disponibles
·         évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche avec des mains non lavées
·         éviter les contacts étroits avec les personnes malades
·         nettoyer et désinfecter les objets et les surfaces fréquemment touchés
L’alerte mondiale est déjà déclenchée, pendant que nous nous informons, appliquons nous aux principes d’hygiène de base afin de nous préserver davantage tout en évitant de stigmatiser la situation.
63 vues