La médecine du style de vie : Une surspécialité médicale

« La médecine du mode de vie consiste à utiliser un aliment complet, un mode de vie diététique, une activité physique régulière, un sommeil réparateur, la gestion du stress, l’évitement des substances à risque et le lien social positif en tant que modalité thérapeutique primaire pour le traitement et le renversement des maladies chroniques.»1


Alors que le nombre de maladies et de décès dans le monde ne cessent d’accroitre, les stratégies préventives se multiplient ainsi que les plaidoyers pour une meilleure habitude de vie. Parmi les spécialités médicales, la santé préventive se réclame comme la seule alternative contre ce fléau de maladie rongeant le genre humain. Elle est considérée comme la branche de la médecine consistant à donner des conseils d'hygiène au sens large (propreté, diététique, encouragement à un sport ou une activité physique, ergonomie et manière de faire des efforts, prévention des conduites à risque) et au dépistage de maladie. Cependant elle s’était illustrée essentiellement dans la prévention des maladies infectieuses où on louait ses prouesses jusqu’à présent à travers la vaccination, le lavage des mains, d’une manière générale, la santé communautaire. À l’époque des temps modernes, un nouveau paradigme est nécessaire pour traiter les problèmes de santé modernes, car les maladies chroniques deviennent de plus en plus courantes. Les caractéristiques de ces maladies chroniques croissantes sont associées aux modes de vie des personnes. Cette association a abouti à la naissance du terme « Médecine du mode de vie »2. En 1999, le professeur J. Rippe a déclaré que «la médecine de vie implique l’intégration des pratiques de vie dans la pratique moderne de la médecine afin de réduire les facteurs de risque de maladie chronique et/ou, si la maladie est déjà présente, d’ajouter à sa thérapie. Elle rassemble des preuves scientifiques solides dans différents domaines liés à la santé pour aider le médecin à traiter non seulement la maladie, mais également à promouvoir une bonne santé. » Son livre intitulé : <Lifestyle Medicine>3 est considéré comme le premier manuel et publication phare de la médecine du mode de vie.2 La médecine du mode de vie est une branche de la médecine consacrée à la recherche, à la prévention et au traitement des troubles causés par des facteurs liés au style de vie tels que la nutrition, l'inactivité physique et le stress chronique. Beaucoup considèrent la médecine du mode de vie comme une surspécialité relativement nouvelle, même si elle est pratiquée depuis des milliers d'années.4 Contrairement à la médecine conventionnelle, la médecine du style de vie ne met pas l'accent sur le traitement des maladies chroniques, mais plutôt sur leur prévention. Aujourd’hui on en parle comme la spécialité révolutionnaire du monde moderne, avec une organisation très remarquée dans les pays développés comme les USA (The American College of Lifestyle Medicine) et les pays d’Europe (The European College of Preventive and Lifestyle Medicine).

Quatre-vingt pour cent de la population veut vivre dans un meilleur état de santé mais ne sait pas comment s'y prendre. La mise en œuvre de recommandations relatives au mode de vie peut sauver des vies, car les maladies liées au mode de vie constituent désormais la principale cause de mortalité dans le monde « modernisé »1. D’où l’intérêt de l’acceptation et l'adoption d'un mode de vie sain et équilibré.


Reference :

1. Lifestyle Medicine. https://lifestylemedicine.org/What-is-Lifestyle-Medicine. Accessed December 4, 2019.

2. Yeh B-I, Kong ID. The Advent of Lifestyle Medicine. J lifestyle Med. 2013;3(1):1-8. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26064831. Accessed December 4, 2019.

3. Rippe J. Lifestyle medicine. 2019.

4. Bodai BI, Nakata TE, Wong WT, et al. Lifestyle Medicine: A Brief Review of Its Dramatic Impact on Health and Survival. Perm J. 2017;22. doi:10.7812/TPP/17-025


Axler JEAN PAUL,



Alors que le nombre de maladies et de décès dans le monde ne cessent d’accroitre, les stratégies préventives se multiplient ainsi que les plaidoyers pour une meilleure habitude de vie. Parmi les spécialités médicales, la santé préventive se réclame comme la seule alternative contre ce fléau de maladie rongeant le genre humain. Elle est considérée comme la branche de la médecine consistant à donner des conseils d'hygiène au sens large (propreté, diététique, encouragement à un sport ou une activité physique, ergonomie et manière de faire des efforts, prévention des conduites à risque) et au dépistage de maladie. Cependant elle s’était illustrée essentiellement dans la prévention des maladies infectieuses où on louait ses prouesses jusqu’à présent à travers la vaccination, le lavage des mains, d’une manière générale, la santé communautaire. À l’époque des temps modernes, un nouveau paradigme est nécessaire pour traiter les problèmes de santé modernes, car les maladies chroniques deviennent de plus en plus courantes. Les caractéristiques de ces maladies chroniques croissantes sont associées aux modes de vie des personnes. Cette association a abouti à la naissance du terme « Médecine du mode de vie »2. En 1999, le professeur J. Rippe a déclaré que «la médecine de vie implique l’intégration des pratiques de vie dans la pratique moderne de la médecine afin de réduire les facteurs de risque de maladie chronique et/ou, si la maladie est déjà présente, d’ajouter à sa thérapie. Elle rassemble des preuves scientifiques solides dans différents domaines liés à la santé pour aider le médecin à traiter non seulement la maladie, mais également à promouvoir une bonne santé. » Son livre intitulé : <Lifestyle Medicine>3 est considéré comme le premier manuel et publication phare de la médecine du mode de vie.2 La médecine du mode de vie est une branche de la médecine consacrée à la recherche, à la prévention et au traitement des troubles causés par des facteurs liés au style de vie tels que la nutrition, l'inactivité physique et le stress chronique. Beaucoup considèrent la médecine du mode de vie comme une surspécialité relativement nouvelle, même si elle est pratiquée depuis des milliers d'années.4 Contrairement à la médecine conventionnelle, la médecine du style de vie ne met pas l'accent sur le traitement des maladies chroniques, mais plutôt sur leur prévention. Aujourd’hui on en parle comme la spécialité révolutionnaire du monde moderne, avec une organisation très remarquée dans les pays développés comme les USA (The American College of Lifestyle Medicine) et les pays d’Europe (The European College of Preventive and Lifestyle Medicine).

Quatre-vingt pour cent de la population veut vivre dans un meilleur état de santé mais ne sait pas comment s'y prendre. La mise en œuvre de recommandations relatives au mode de vie peut sauver des vies, car les maladies liées au mode de vie constituent désormais la principale cause de mortalité dans le monde « modernisé »1. D’où l’intérêt de l’acceptation et l'adoption d'un mode de vie sain et équilibré.


Reference :

1. Lifestyle Medicine. https://lifestylemedicine.org/What-is-Lifestyle-Medicine. Accessed December 4, 2019.

2. Yeh B-I, Kong ID. The Advent of Lifestyle Medicine. J lifestyle Med. 2013;3(1):1-8. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26064831. Accessed December 4, 2019.

3. Rippe J. Lifestyle medicine. 2019.

4. Bodai BI, Nakata TE, Wong WT, et al. Lifestyle Medicine: A Brief Review of Its Dramatic Impact on Health and Survival. Perm J. 2017;22.


doi:10.7812/TPP/17-025doi:10.7812/TPP/17-025



55 vues